Pratique du Qi Gong
et du Tai Chi Chuan
Relaxation
 

 

souplesse   -   détente   -   vitalité   -   équilibre   -   concentration

 

Ces qualités, qui devraient nous être naturelles, peuvent faire rêver ou faire envie. Elles sont pourtant à notre portée, pour peu que nous y consacrions une partie de notre temps.

 

L'association Champs du Présent vous propose des cours hebdomadaires de Tai Chi Chuan, Qi Gong et Relaxation.

 

 

Les cours se décomposent généralement en trois parties :

 

  1. Une première partie au sol

    Dans cette première phase nous explorons par exemple la relaxation,  la libération des tensions, les assouplissements, une douce tonification musculaire.

 

   C'est un moment privilégié dans la séance pour aborder le monde de l'énergie vitale. Les chinois dénomme l'énergie vitale : Qi (prononcer Chi), les japonais parlent de Ki, les Indous mentionnent le prana.

  Partant des sensations corporelles nous embarquons pour un voyage sans fin depuis et vers notre centre énergétique : le Tantien. En suivant des exercices très pédagogiques, chaque participant découvre cette partie immatérielle et insoupçonnée du corps. Nous apprenons littéralement manipuler le Tantien afin d'amplifier et guider le Qi.

 

Au bout de quelques mois, nous commençons à mettre au point la petite circulation qui permet d'accroître le Qi, de le guider un peu mieux et d'irriguer en profondeur notre corps.

 

  

 

 

 

 

  2. Une seconde partie debout : Qi Gong

  Le terme "Qi Gong" est tiré de "Qi" (prononcer "Chi") : l'énergie vitale et de "Gong" (prononcer "Kong") : le travail. La partie Qi Gong est ainsi le travail de l'énergie vitale. (remarque : on trouve parfois les termes : Chi Kung ou Chi Gong pour désigner le Qi Gong)

 Il met en jeu un ensemble de postures simples et abordables afin de développer notre énergie vitale. Dans ce jeu de postures , nous pouvons renforcer notre sens de l'équilibre en toute douceur. De même les postures se pratiquant à droite et à gauche, nous améliorons notre latéralité et notre coordination corporelle. L'énergie vitale circule mieux , pour notre plus grand bien-être et notre santé.

 

  

 

 

 3. Une dernière partie debout : Tai Chi Chuan

  Cette dernière partie de la séance ressemblent fortement au Qi Gong. A ceci près que les postures permettent de se déplacer bien plus. Les formes de Tai Chi Chuan (ou Tai Ji Quan parfois) étudiées permettent de se mouvoir dans toutes les directions y compris dans des passages aériens ou à ras du sol.

 

Il existe 3 formes de Tai Chi Chuan qui sont pratiquées au fil de l'avancée des pratiquants. Une forme est un ensemble codifié et cohérent de postures (Kata en japonais).

 

  Une forme courte (environ 12 minutes), dite forme des 24. Elle comporte 24 postures distinctes, certaines étant répétées plusieurs fois. C'est cette forme que nous apprenons les premières années. Cette forme suffit déjà à améliorer sa santé, trouver ou retrouver une qualité de présence, toucher à des moments de paix inconnus habituellement. Après l'exécution de la forme, la sensation qui prédomine est d'être dans un autre temps, loin du stress qui peut parfois nous oppresser. Nous commençons à regarder le monde qui nous entour avec plus de recul et paradoxalement plus de présence.

 

 

 

 

  

  Ensuite vient une forme plus avancée, dite forme des 13. Elle comporte 13 postures et se déroule sur environ 20 minutes. La pratique de cette forme coïncide avec un travail plus poussé du Qi : la petite circulation est à présent systématiquement utilisée dans cette forme. Nous commençons à distinguer plus précisément des zones corporelles où le Qi est plus abondant. Cette forme permet de renforcer tous nos muscles de par son intensité mais aussi d'améliorer la fluidité de nos mouvements. Il devient également crucial d'acquérir une profonde connexion à la terre afin d'être à l'aise durant ces 20 minutes de pratique. De nombreux exercices permettent de développer cet ancrage qui nous assistera dans la vie de tous les jours.

 

  Puis, après de nombreuses années de pratique, nous abordons la forme des 127. C'est une forme très avancée et antique. Elle a été peu modifiée dans le temps et n'est pas très répandue. Elle dure près de 2 heures. Il est nécessaire de la pratiquer de nombreuses années pour commencer à la maîtriser...

  Cette forme permet d'aborder la circulation croisée qui met en jeu le déplacement conscient du Qi également dans les jambes et vient en complément de la petite circulation. Le jeu des diagonales dans le corps devient désormais la base incontournable de notre pratique.

 Cette forme des 127 est l'occasion de toucher à des exercices de Qi à la fois plus intenses (nous travaillons par exemple longtemps et souvent la musculature abdominale) et plus profonds (nous partons pour de longs voyages d'où l'on revient chaque fois un peu différent).  La santé, la joie de vivre, la présence surgissent naturellement.

 

  Vous le pressentez peut-être, le Tai Chi Chuan est aussi une Voie et se distingue donc également du Qi Gong par cet aspect.  La Voie, ce chemin qui nous mène inlassablement à nous-même pour réaliser que le chercheur est le cherché et que le chemin, d'instant en instant, est plus essentiel et précieux que le but...

 

Notre enseignement et notre transmission nous proviennent principalement d'élèves directs de Vlady Stevanovitch. Nous suivons notamment assidûment Nicole Bernard et continuons à nous enrichir (ou plutôt nous dépouiller) auprès d'autres personnes formées par Vlady Stevanovitch (voir les liens vers le site de Nicole Bernard et vers le site de Michèle Stevanovitch).

Nous héritons ainsi de la profondeur des techniques et de la capacité pédagogique inouïe qui leur a été transmise.

Nous avons à coeur de rendre autonome les élèves : des explications concrètes, de la pédagogie, de la bienveillance forment un cocktail propice à l'épanouissement de chacun.

 

Dans notre enseignement, nous privilégions les petits groupes afin d'assurer un suivi personnel. C'est dans cet esprit que nous avons mis en place les pratiques guidées gratuites du lundi soir : afin d'encourager les élèves pour qui un cours hebdomadaire n'est pas suffisant.